Parternariat avec PEPH Promoteurs de l’Éducation Populaire en Haïti

Le Peph, Association des « Promoteurs de l’Education populaire, est le fruit autonome des années de formation que Popoli in Arte a développé entre 2011 et 2013 à Haiti avec les enseignants de l’école « Saint Charles » de Croix des Bouquets principalement.

Depuis 2013, le groupe d’enseignants que vous voyez a commencé à réinvestir ce qu’il apprenait ainsi que la méthodologie avec laquelle il apprenait dans leurs propres communautés d’origine. Ainsi, à Lilavois, Bon Repos à Croix des Bouquets, à Pétion-Ville à Port au Prince et en dehors de la capitale à Saint Marc et Marchand Dessalines vers les nord, à Mirebalais vers l’est et à Miragoane vers le sud, se sont rencontrés régulièrement des groupes de personnes autour des figures des éducateurs.  Chaque éducateur, en fonction de sa propre histoire personnelle et du territoire, a donné vie à des groupes très différents entre eux : étudiants et enseignants à St. Marc, agriculteurs à Marchand Dessalines, parents à Bon Repos etc. Ils ont tous commencé à 

réfléchir sur leur propre réalité sur les pas de l’éducation populaire dans un parcours progressif de conscientisation et engagement pour la communauté dans laquelle ils vivent. Certains groupes se rencontrent pour promouvoir des rencontres formatives, d’autres pour activer des expériences de bénévolat en faveur des respectives communautés, initiatives qui peuvent être définie comme « d’autodéveloppement du bas ».

Le Peph a commencé en 2016 un long parcours pour devenir une Association, de droit haïtien, reconnue par le Ministère des Affaires Sociales. L’actuel coordinateur est Felix Edrice, enseignant de mathématiques. Le Peph a comme objectif tant de continuer à soutenir la communauté dans laquelle il est impliqué que de diffuser la méthode de l’éducation populaire dans d’autres contextes.

Soutenir Popoli in Arte à Haiti en partenariat avec le Peph signifie payer des tickets de bus afin que les éducateurs puissent rejoindre les communautés, dans certains cas soutenir les salaires des enseignants d’alphabétisation, et toujours soutenir l’organisation de moments formatifs avec les communautés

 (simplement nourriture pour qui, dans un contexte comme Haiti, renonce à travailler un jour pour pouvoir se former). Dans d’autres cas, cela revient à soutenir des activités d’autodéveloppement (ex. participation au frais de kits pour la fabrication de chlore ou pour l’achat de panneaux solaires pour recharger les téléphones dans des villages sans électricité ou d’autres idées d’autodéveloppement que les différentes communautés inventent au fur et à mesure, et pour lesquelles ils s’activent déjà indépendamment). Soutenir Popoli in Arte à Haiti signifie aussi aider à couvrir les frais de déplacement des associés volontaires de Popoli in Arte qui s’y rendent pour renforcer la formation des éducateurs.

Le coût moyen pour les frais de déplacement pour un éducateur populaire est d’environ 30€/mois. Le coût pour une rencontre de formation est de 100€ en moyenne. Une rencontre nationale populaire d’environ deux jours coûte à peu près 1200€ pour 50 personnes. Les petites aides pour le soutien d’initiatives d’autodéveloppement d’une communauté s’élèvent à 500€ par initiative par communauté.